PEUT- ON REVENDRE SON BIEN IMMOBILIER AVANT LA FIN DU CRÉDIT ?

PEUT- ON REVENDRE SON BIEN IMMOBILIER AVANT LA FIN DU CRÉDIT ?

Lors de l’achat d’un bien immobilier, il est fréquent de faire appel à un organisme bancaire afin de contracter un crédit pour financer ce projet. Mais que faire lorsque l’on doit revendre son bien sans avoir terminé de payer son crédit immobilier ?

Une action très fréquente.

Revendre un bien alors que le crédit contracté pour l’achat de ce dernier est toujours en cours est tout à fait possible et même très fréquent.
En effet plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la revente d’un bien avant la fin de du crédit contracté :

  • Naissance, la famille s’agrandit on veut acheter plus grand …
  • Divorce, chacun veut récupérer sa part
  • Mutation professionnelle, on vend pour racheter à un autre endroit
  • Vices cachés, des travaux non prévus
  • Difficultés à rembourser les mensualités (même si dans ce cas particulier des solutions comme le rachat de crédits sont possibles et évitent de procéder à la revente du bien)

Vous l’aurez compris les raisons peuvent être nombreuses ….

Quels sont les délais

Tout d’abord il n’y a aucun délai spécifique à respecter après l’achat d’un bien, pour lequel vous avez souscrit un crédit, afin de pouvoir le revendre.

Certaines conditions à remplir

Lorsque vous souhaitez revendre votre bien : Que cela soit votre résidence principale ou un investissement locatif, alors que le crédit qui y est affilié est toujours en cours, il faut être attentif à ce dont vous avez bénéficié comme avantage lors de l’achat afin qu’il ne puisse pas être remis en cause :

  • Le prêt à taux zéro pour votre résidence principale, il peut être révoqué si vous ne respectez pas un délai d’habitation minimum dans votre bien et que vous le mettez en location trop vite par exemple.
  •  Si en tant qu’emprunteur vous achetez et revendez régulièrement et très rapidement, l’administration fiscale pourra alors vous considérer comme un marchand de bien non déclaré. Ce qui peut vous coûter cher… –

Si certains dispositifs spécifiques ont été mis en place, ils devront être pris en compte avant de revendre le bien. Il suffit de prendre pour exemple, les biens affiliés au dispositif Pinel (qui permet d’obtenir des réductions d’impôts en échange d’une mise en location à un certain prix, du bien sur un temps donné) ne pourront plus bénéficier de cet abattement fiscal en cas de revente pour vous ainsi que le nouvel acheteur

Certains coûts sont à prévoir

Revendre un bien, financé par un crédit toujours en cours, peut représenter un coût considérable.

Il faut juste avoir à l’esprit que pour ne pas perdre d’argent il faut lors de la mise en vente du bien, que le prix NET VENDEUR vous permettent de couvrir l’ensemble des frais que l’achat vous a couté pour ne pas avoir de reliquat de crédit sur le dos après la vente.

Par ailleurs, lors d’un achat de bien immobilier il faut ajouter au prix du bien les frais suivants :

  • Notaire, en moyenne 8%du prix de vente
  • Garantie, en moyenne 1.1% du montant financé
  • Banque, en fonction entre 300€ et 1000€
  • D’agent immobilier, entre 3% et 6% en moyenne du prix du bien
  • Frais de courtier, 1% du montant financé

En outre, lors d’une revente, certes vous ne supportez plus ces frais car vous les avez déjà payés.

Par ailleurs, d’autres frais vont tout de même vous être imputé :

  • Frais de remboursement anticipé de votre crédit, 3% du montant restant du et/ou 6 mois d’intérêts.
  • Frais de levée d’hypothèque (s’il n’y avait pas de garantie, voir article sur la garantie)

Ainsi si vous revendez trop vite ou trop tôt vous risquez de ne pas avoir assez amorti et donc de ne pas rentrer dans vos frais et du coup de perdre de l’argent et d’avoir un reliquat de prêt.

Exemple d’un achat de bien réalisé :

Duree moyenne : 25 ans

Taux moyen :2%

Notaire : 8000€

Prix du bien 100 000€

Garantie : 1000€

Frais d’agence : 5000€

Frais de Courtage : 1000€

Frais bancaire : 500€

Total à financer : 115 500€

Vous revendez au bout de 2 ans :

Capital restant dû : 108 232€

Indemnité de remboursement anticipé : 1093.1 €

Prix de revente : 100 000€

Solde à votre charge : 9 325.1 €

Conseil d’expert : FAITES BIEN VOTRE CALCUL ET REFLECHISSEZ BIEN AVANT DE VOULOIR REVENDRE TROP VITE UN BIEN

UNE ALTERNATIVE

Transférer un crédit immobilier en cours sur un autre projet

Sachez qu’il est possible de transférer l’emprunt immobilier en cours sur le financement d’un nouveau projet. Cela permettra ainsi :

-de disposer d’un capital vous permettant de démarrer un nouveau projet

-de conserver un taux attractif obtenu précédemment

Attention, il est extrêmement rare qu’une banque accepte ce type d’opération s’il ne s’agit pas d’une opération visant à un nouvel achat immobilier.

En effet, le bien servant de garantie à l’emprunt est un élément indispensable pour que l’opération soit relativement fiable pour l’organisme prêteur.

A noter, si la situation financière de l’emprunteur a changé et que ses capacités de remboursement ont diminué par exemple, la banque peut refuser cette opération.

Pour conclure, il est tout à fait possible de revendre un bien associé à un emprunt immobilier en cours, mais si la revente se fait TROP TOT, l’emprunteur vendeur sortira difficilement gagnant de ce type d’opération. C’est pourquoi la revente d’un bien immobilier devra être une décision mûrement pesée et réfléchie. Se faire accompagner par des experts peut vous permettre de prendre les bonnes décisions et trouver des alternatives à a la vente….

Alternative Courtage vous accompagne et vous conseille lors de votre achat immobilier et vous accompagne également lors de sa revente. Prenez rendez-vous.


 

  AVIS CLIENTS : GOOGLE - SITE