Comment obtenir un crédit immobilier quand on est en CDD ?

Comment obtenir un crédit immobilier quand on est en CDD ?

credit-immobilier-cdd

Avec la pandémie qui perdure, souscrire à un crédit immobilier sans disposer de CDI peut se révéler très difficile. Mais quelques banques sont tout de même prêtes à prendre le « risque », à condition que l’emprunteur présente de bonnes garanties et présente une certaine stabilité financière.

Le crédit immobilier, c’est quoi ?

Malgré l’évidence de la réponse, la définition du prêt immobilier n’est pas aussi simple qu’on ne le pense.

Avec un crédit immobilier, une banque ou un organisme prêteur vous met à disposition, une somme d’argent qui vous servira à obtenir un logement ou un terrain pour construire un bien à usage d’habitation . De manière générale, un prêt immobilier, est un prêt garanti par une hypothèque, quel que soit le montant emprunté et l’usage qui en est fait. Il est donc possible de souscrire à un crédit immobilier de quelques dizaines ou centaines de milliers d’euros pour réaliser des travaux dans un bien immobilier que l’on possède (résidence principale, résidence secondaire, investissement locatif, etc.). Les dépenses éligibles au crédit immobilier sont l’achat d’un bien immobilier, d’un terrain, mais également le financement de travaux.

Comment ça fonctionne ?

En France, les crédits immobiliers sont souscrits majoritairement aves des établissements bancaires. Ce sont eux qui accordent un crédit immobilier, que vous soyez particulier ou professionnel. Si les banques de réseaux fournissent la grande majorité des crédits immobiliers, certaines banques en ligne se sont aussi lancées il y a quelques années dans la commercialisation de crédit immobilier. Seules les neobanques ne proposent pas ce service à leurs clients.

Combien de temps dure un emprunt immobilier ? Cette durée est très variable. En effet, elle peut aller de 5 à 30 ans. Mais la majorité des crédits immobiliers souscrits se situent entre 15 et 25 ans constituant la durée globale de l’emprunt.

Malgré le nouvel élargissement des conditions d’octroi de crédit immobilier en lien avec les recommandations du HCSF ,la part des emprunteurs hors CDI a une fois de plus diminuer en 2020. Seulement 1,2 % des candidats à l’emprunt sans CDI (Contrat à durée indéterminée) ont réussi à décrocher leur prêt, contre 1,3 % en 2019 et 1,7 % en 2017. Mais ce chiffre s’éloigne bien de la réalité du marché du travail en France puisque 9 embauches sur 10 se fait en CDD.

A LIRE : Emprunter en couple : ce qu’il faut savoir 

Emprunter avec un conjoint qui est en CDI :

Quand on est en CDD le meilleur moyen d’emprunter quand c’est de le faire avec son conjoint, à condition que ce dernier soit en CDI. Le fait d’être en contrat de courte durée aura peut-être un impact négatif sur le taux d’intérêt proposé, car le calcul de la capacité d’emprunt des conjoints sera uniquement basé sur le seul salaire du conjoint en CDI.

Cependant en 2020, la pandémie a plus gravement touché des secteurs d’activités comme le tourisme, la restauration ou l’évènementiel. Qui emploient surtout en CDD, ce qui rend les emprunteurs de ces secteurs fragiles aux yeux des banques.

A LIRE : Emprunter en couple : ce qu’il faut savoir 

Avoir des revenus stables et de l’ancienneté :

Avec le contexte économique actuel, les banques ont absolument besoin d’avoir de la visibilité sur la pérennité et la régularité de vos revenus qui vont vous permettre de rembourser votre crédit. C’est pour cela qu’elles se préoccupent de votre secteur d’activité, mais aussi à votre capacité de retrouver rapidement un emploi dans votre branche ou domaine de compétence. Le fait d’être au chômage partiel peut parfois freiner certaines banques car elles se posent la question votre avenir quand le gouvernement mettra fin à ce dispositif de soutien.

Ne vous inquiétez pas, certains établissements acceptent tout de même de prendre en compte le salaire à taux plein à condition que vous soyez en CDD depuis plusieurs années et que vous tenez correctement vos comptes.

Au-delà du salaire, toutes les sources de revenus seront prises en compte. Dans le cas du dossier emprunteur d’une maman célibataire, la banque peut par exemple prendre en compte la pension alimentaire. Mais, elle ne sera intégrée que si elle doit perdurer sur le long terme, en lien avec la durée du crédit immobilier souscrit. Si la séparation a lieu alors que les enfants sont jeunes, moins de 10 ans par exemple, la pension peut être déterminante dans le calcul du taux d’endettement. À l’inverse, s’ils sont plus âgés, la banque ne la comptera malheureusement pas…

Adressez-vous directement à votre banque :

Les créateurs d’entreprise, les intermittents du spectacle et les auto-entrepreneurs sont à égalité avec les CDD et sont les dossiers les plus complexes à financer de nos jours. Pour ces profils, il est conseillé de s’adresser à la banque qui détient les comptes professionnels, car elle connait mieux le profil de son client et la gestion qu’il fait de ses comptes et sera donc davantage encline à le financer.

Parmi les emprunteurs « hors CDI » financés récemment, on peut citer un intermittent du spectacle avec beaucoup d’apport et de l’épargne résiduelle, un emprunteur en intérim avec l’apport des frais et 3 ans d’ancienneté ou un CDD marié avec un CDI avec 60 000 € de revenus et 30 000 € d’apport.