L’IMPACT DES MESURES GOUVERNEMENTALE SUR LE POUVOIR D’ACHAT FRANÇAIS

L’IMPACT DES MESURES GOUVERNEMENTALE SUR LE POUVOIR D’ACHAT FRANÇAIS

POUVOIR D'ACHAT

Le 1er Janvier dernier, des suites des mouvements initié au 17 novembre 2018, le gouvernement a pris différentes mesures d’urgence visant à améliorer le pouvoir d’achat des Français. 3 mois après l’importance de la revalorisation du pouvoir d’achat se fait plus que jamais ressentir.

La majoration de la prime d’activité

Les travailleurs au revenu les plus modestes, se sont vus accordés une hausse de leurs primes d’activités dès le mois de février. Une aide non négligeable pour les travailleurs percevant entre 50% et 150% du SMIC. Les personnes concernées avaient jusqu’au 31 janvier pour effectuer leurs demandes auprès de la Caisse d’Allocation Familiale de laquelle ils dépendent.

Encadrement plus strict de l’assurance chômage

Les conditions d’obtention de l’assurance chômage se sont vus durcir par la Loi Avenir. Désormais, toute absence à un entretien est sanctionnée par la suspension de l’allocation chômage pendant 1 mois. En cas de récidive les pénalisations peuvent-être augmentées.

Hausse des cotisations retraite

Tout actif doit désormais régler une cotisation retraite plus importante.

  • Les cadres : Une majoration de 0.45% selon le Monde
  • Les non cadres : Une majoration de 0.28% toujours selon le Monde.

Les revenus se voient donc tiré vers le bas…

Le prélèvement à la source

Dès le mois de Janvier les français se sont vu prélever l’impôt sur le revenu directement sur leurs salaires ou pension retraite. Le net perçu s’est donc vu tiré par le bas. Et pour les ménages ayant eu l’habitude de s’organiser avec un salaire avant impôts, beaucoup ont rencontré des difficultés notamment en fin de mois.

Les mesures gouvernementales visent à améliorer le pouvoir d’achats des ménages Français, cependant, beaucoup de ménages peinent toujours à boucler leurs fins de mois à cause de mensualité de crédits trop importantes.

Le rachat de crédits pour augmenter le reste à vivre

Le reste à vivre est le reste des revenus de l’emprunteur ou du foyer lorsque l’on a déduit ses charges financières.

Pour calculer son reste à vivre, la formule est la suivante : Revenu – Total charges(loyer+crédits+impots) = Reste à vivre.

Pour répondre à un éventuel besoin de trésorerie, les Français peuvent recourir à un prêt personnel. Mais pour ceux détenants déjà plusieurs prêts, le rachat de crédits est un moyen d’alléger leurs charges financières et éviter le surendettement.

Les dettes sont regroupées en un contrat unique associé à une mensualité de remboursement moins importante (jusqu’à 60% de moins) que le total des échéances mensuelles précédemment dues aux différents créanciers.

Le reste à vivre augmente alors considérablement, permettant aux emprunteurs de faire face à leurs dépenses courantes.

Si vous souhaitez augmenter votre reste à vivre, demandez votre étude gratuite de rachat de crédits auprès d’Alternative Courtage.

 

 AVIS CLIENTS : GOOGLE - SITE